Le Cellidol Protec+ testé par la LiCoRnE - Le Blog Accessoires Running

Le Cellidol Protec+ testé par la LiCoRnE

Tu es comme la LiCoRnE ? Tu galères avec tes pieds quand tu cours ? Échauffements, cloques et autres frottements dans les chaussettes font partie de ton quotidien ? J’ai testé le Cellidol Protec + et t’en dis un peu plus dans cet article !

4 ans de problèmes

Depuis 4 ans, j’ai un gros souci de fragilité aux pieds. Les cloques en tout genre, les frottements, les échauffements et les cornes font partie de mon quotidien de runneuse… En gros, on peut dire que j’aime courir mais que j’ai deux pieds pourris !

Bien sûr, en 4 ans, j’ai reçu tous les conseils possibles et imaginables et j’ai eu le temps de tout tester : différentes marques de chaussures et de chaussettes, vaseline, talc, crèmes anti-frottements, tanner les pieds avec du citron ou autres produits et même le henné ! J’y ai passé un temps fou et dépensé un max d’Euro !

Mais rien n’a vraiment résolu mon problème. À chaque fin de course, en retirant mes superbes chaussettes high-tech, je découvre toujours le même carnage. Ces bobos sont un frein à ma progression car ils me font souffrir avant même que le corps ne dise stop.

En plus de la douleur, il y a le côté esthétique : Bah oui quoi ! Je suis une LiCoRnE alors, en nu-pieds l’été, c’est un peu moche tout ça.

Bref, j e galère !

Après le Marathon de la Rochelle, Julien de C’est bien d’être bien avait halluciné en voyant mes pieds et le « système solaire » qui s’était créé dans mes baskets en seulement 4 heures de run ! Il me proposait alors de tester le Cellidol Protec+ via Accessoires Running. 8 Jours plus tard, surprise dans la boite aux lettres 😀

Je ne connaissais pas du tout ce produit, alors pourquoi pas ? De toute façon, j’avoue être prête à tout essayer ! Surtout que, 15 jours après le Marathon de la Rochelle, je partais sur un ultra ! C’est donc le moment idéal pour faire un test en conditions réelles et voir si ce produit est vraiment top !

Cellidol Protec+ | Le test

Je découvre la petite bouteille. Son format me semble tout de suite super pratique pour l’emmener avec moi sur mes runs. Elle trouvera facilement une place dans mon sac à dos !

Je décide de l’utiliser dès réception pour ses effets cicatrisants.

test cellidol protec+ accessoires running

Le produit est sous pression et se présente sous forme d’une mousse onctueuse. En l’utilisant on pense tout de suite à la texture de la mousse à raser. J’ai l’impression que je vais galérer à l’étaler et en fait, non, pas du tout. C’est même assez agréable. Sa texture mousseuse est pratique pour aller chercher tous les recoins de mes petits doigts de pied. Elle s’étale et pénètre super facilement. Aucun parfum particulier et surtout, le top, elle n’est ni grasse, ni collante !

Le Cellidol Protec+ laisse un léger film sur la peau. Je l’applique donc 2 fois par jour avec plaisir.

test cellidol protec+ accessoires running

Rapidement je me rends compte que son effet cicatrisant a un côté magique. Les cloques sèchent vite et les frottements s’effacent. En seulement 8 jours, mes pieds sont comme neufs ou presque. Faut dire que je partais de très loin !

Effet cicatrisant du Cellidol Protec + : CHECK ! Car guérir mon système solaire en si peu de temps, je n’avais jamais réussi auparavant !

Jour de course

Le Jour J, avant le départ de mon Ultra, je me tartine les pieds de Cellidol Protec+ et ne lésine pas sur la quantité ! J’enfile mes chaussettes et chaussures en faisant une petite prière pour qu’il fonctionne aussi bien côté effet anti-frottement. Je veux penser à autre chose qu’à la douleur des mes pieds !

Malgré la quantité généreuse appliquée, je ne glisse pas dans mes chaussettes, je ne ressens pas d’effet mouillé ou de doigts de pieds qui collent. Génial !

Je pars donc pour une longue balade dans une forêt boueuse, sous la pluie et même un peu de neige. Le temps idéal pour avoir les pieds humides à souhait ! Le kiff pour que mesdames les cloques sanguinolentes s’installent là dedans !

Verdict après 6 heures : abandon car le corps ne suit pas malheureusement mais les pieds, eux, sont intacts ! Je n’en crois pas mes yeux en retirant mes chaussettes ! J’ai des pieds de princesse !

Effet anti-frottement du Cellidol Protec+ : CHECK ! Le corps a lâché avant les pieds 😆 et je peux mettre des tongs (même si on est en plein hiver 😉 ).

Cependant j’ai envie de continuer le test car, même s’il a fonctionné, je me demande quand même si je ne suis pas sur un jour de chance…

J’ai prévu de participer à un petit trail de 21km 8 jours après cet ultra. Je stoppe alors l’application bi-quotidienne et n’en mets pas non plus avant le départ.

J’ai couru ce trail boueux, pluvieux également, avec les mêmes chaussettes et les mêmes chaussures que sur l’ultra. Des conditions identiques quoi !

Résultat après 2h30 de run : le système solaire est réapparu ++ ! Il ne me reste plus qu’à le soigner en réappliquant le Cellidol Protec+ !

Un test parlant !

Ce petit tube magique, je l’adopte ! J’espère avoir enfin trouvé le produit qui me convient pour ne plus courir comme un canard en fin de course.

Au début, j’ai eu l’impression que la quantité n’allait pas suffire au test car le format mini donne l’impression d’une petite contenance. Mais en fait, la bombe contient 2 litres de produit soit environ 100 doses !

Et côté tarif ? Vendu 15 € par Accessoires Running, soit 0,15 € la dose, ça vaut le coup d’essayer et d’adopter cette crème anti-ampoules… euh pardon… mousse anti-ampoules 😉

Test par Aurélie Berthe alias Lilie Corne Rose

Rédacteur d'un jour

Ils aiment courir, ils partagent leurs aventures et leurs conseils, ils sont rédacteurs d'un jour pour Accessoires Running.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire