La Licorne s’essaye au Run&Bike à Paris

Une semaine après le Marathon Seine-Eure, voila que je me lance sur le 20km du Run&Bike Parisien avec mon binôme et ami dans la vie, Seb. Le nom de notre équipe : les LiCoRnNaRdS…

10h00, nous sommes arrivés au pied de la Tour Eiffel. Un superbe endroit pour un départ et une arrivée. Nous avons réussi à bricoler nos casques de vélo pour les orner de jolies cornes de licornes.

Nous espérons vivre une course Parisienne festive, avec une ambiance sympathique. Nous n’avons aucune envie de faire une perf mais uniquement de partager un moment ensemble et de s’amuser ! La course se passera-t-elle ainsi ?

Seb me donne le ton dès l’inscription : il veut faire le Run&Bike avec moi mais ne veut pas (et ne sait malheureusement pas) courir. Il fera donc la totalité des 20km en vélo et je la ferais en courant (avec grand plaisir). Nous ne ferons aucun changement.

C’est parti pour mon premier Run&Bike

Après avoir cherché des toilettes inexistantes, je me rends sur la ligne de départ du premier coureur. C’est assez triste de voir un grand nombre de participants utiliser les arbres pour assouvir leur envie,mais c’est compréhensible lorsque l’organisation n’a mis en place aucune structure permettant de faire un pipi écolo !

10h15, le volume de la musique augmente. Une super coach essaie tant bien que mal de mettre l’ambiance en animant un échauffement. Mais à peine un tiers des partants la suivront.

10h30, le départ est donné. Je suis dans le sas des coureurs et ça part très très vite !

run&bike paris 2017 accessoires running

Nous partons tous ensemble pour environ 300m de course à pied avant de retrouver nos binômes en vélo.

Je fais une vidéo pour partager ce moment, je trouve mon binôme assez facilement et là… une personne de l’organisation menace de m’arracher mon téléphone des mains si je n’arrête pas la vidéo. Elles seraient interdites sur le parcours ! Je stoppe donc la vidéo mais cela m’agace fortement : pourquoi l’organisation a-t-elle un droit à l’image sur les participants et pas le contraire?

Bref… nous voila réunis et nous faisons les premiers kilomètres dans un froid de canard ! Nous avons la chance d’avoir un joli soleil (et même un arc en ciel) mais le vent est glacial.

Le parcours est composé de 2 boucles de 10km, nous longeons les quais de la Seine, passons le pont des Invalides pour aller faire demi-tour sur le pont du Garigiliano. C’est vraiment sympa de courir dans Paris avec les routes fermées à la circulation.

Les LiCoRnNaRdS veulent ambiancer le Run&Bike

Premier tunnel, je pousse la chansonnette pour mettre un peu d’ambiance, j’attends un énorme « Olé » en retour… malheureusement peu de personne y répondront.

Je ferais le test à plusieurs reprises et j’aurais toujours aussi peu de retour de la part des autres équipes. Décidément le Run&Bike serait il un sport hyper sérieux ?

Sous un des tunnels, une ambiance disco nous sonne dans les oreilles. Un DJ s’amuse avec ses platines. Nous nous arrêtons pour danser et rire avec lui. Nous essayons d’emmener dans nos délires d’autres équipes mais elles passent et repassent sans aucune réaction (ou très peu).

run&bike paris 2017 accessoires running

Au 5ème kilomètre, Pac-Man nous double, suivi en vélo d’un fantôme. Deux déguisements super bien réussis et joyeux à souhait. Nous échangeons avec eux ainsi qu’avec 3 équipes que nous croisons régulièrement. Enfin, des participants qui savent sourire !

Nous voyons les autres équipes faire des changements réguliers. Nous concernant, comme annoncé, aucun changement ne sera fait. Cela en choc certains, et en fait rire d’autres.

À plusieurs reprises, j’encourage des coureuses qui commencent à faiblir. À plusieurs reprises, Seb, juste derrière moi, leur conseillera dans l’humour d’abandonner pour que l’on gagne une place. Cela a le mérite de faire rire et de transmettre un peu notre joie.

Nous terminons la première boucle en repassant devant la Tour Eiffel. Il s’y trouve le seul et unique ravitaillement proposant uniquement de l’eau et du coca… Aucun fruit, aucun sucre, je suis assez déroutée.

Les LiCoRnNaRdS aiment les défis

J’ai eu l’impression que plus les kilomètres passaient plus l’ambiance se détendait, et enfin nous avons pu profiter de cette course dans la bonne humeur et le partage !

Au 16ème kilomètre, nous croisons deux infirmières qui nous disent avoir participé au marathon de Lisbonne 8 jours auparavant, un moment de papotage et d’échange qui finit par un défi : qui arrivera le premier sachant que nous ne sommes qu’à 8 jours de notre dernier 42.195km ? Elles sont certaines qu’elles arriveront sous la ligne d’arrivée avant nous, car elles ont les jambes plus fraîches grâce à leurs nombreux changements alors que moi, j’ai les 16 kilomètres dans les pattes…

run&bike paris 2017 accessoires running

La pression monte, Seb me crie dessus, il ne veut pas se faire doubler. Il me motive et me demande d’accélérer. J’enclenche donc le mode LiCoRnE PoWeR pour les 4 derniers kilomètres. C’est décidé, les infirmières resteront derrière !

Nous passons la ligne d’arrivée avec un joli saut de LiCoRnE.

Puis, nous retrouverons les infirmières après l’arche, et validons ensemble que les LiCoRnNaRdS ont su relever le défi posé 4km plus tôt. We are the winners ! Après une photo souvenir, nous nous dirigeons ensemble vers le ravitaillement.

Mon avis incisif

Le ravitaillement de fin est une orgie, nous y ferons même notre déjeuner. Un peu dommage de ne pas avoir placé quelques kilos d’oranges et de bananes sur le parcours.

Il aurait aussi été agréable d’avoir une petite médaille de finisher (au moins sur le 20km), elle aurait pu être tellement jolie en mélangeant la course à pied et le vélo…

Pour conclure, le Run&Bike de Paris n’a été qu’une simple balade du dimanche. Quasi aucun échange entre les participants. Une organisation qui laisse à désirer. Et une ambiance complètement inexistante.

run&bike paris 2017 accessoires running

Très frustrant pour une course en plein cœur de Paris au tarif de 65 euros…

Un concours photo pour les équipes déguisées est organisé. Il permet de gagner un dossard pour l’édition 2018. Mais honnêtement, je n’ai pas l’envie d’y retourner !

Rassurez vous, j’ai quand même passé un excellent moment. La complicité de notre duo a été géniale, et nous avons pris beaucoup de plaisir à faire ce 20km ensemble et, finalement, nous avons trouvé ce que nous étions venus chercher : 1h50 de partage et de bonheur.

Pourquoi remettre à demain le plaisir que l’on peut prendre aujourd’hui ?

Compte-rendu par Aurélie Berthe alias Lilie Corne Rose

Rédacteur d'un jour

Ils aiment courir, ils partagent leurs aventures et leurs conseils, ils sont rédacteurs d'un jour pour Accessoires Running.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire