La Pegasus, un semi très chaud

Les Courants de la Liberté et toutes les courses du week-end, c’est un rendez-vous obligé pour tout normand qui se respecte. Au programme de ces 3 jours, un 10km, un semi, un marathon, la Rochambelle, une course roller et des courses enfants. Il y en a donc pour tous les goûts.

À 2 c’est mieux

Grâce à Accessoires Running, je m’inscris sur le semi-marathon. L’année dernière c’était le marathon, épreuve que j’affectionne par-dessus tout mais cette année ce sera « uniquement » les 21.097km et je ne vais pas regretter mon choix pour plusieurs raisons.

La première est que je voulais accompagner Franck sur sa seconde course « officielle ». Deuxième semi pour nous deux après Avranches il y a 15 jours.

La seconde est que je n’ai pas la caisse comme certains pour enchaîner les marathons et j’ai fait Saumur il y a quelques semaines. Marathon que j’ai couru avec une aponévrose plantaire contractée 10 jours avant la course… Et cette fichue blessure ne m’a pas quittée depuis…

Donc après ces 2 épreuves il aurait été plus raisonnable de ne pas courir (j’entends encore la voix de ma femme qui me le répète) mais je suis têtu et j’y vais. Je ne vais quand même pas laisser Franck seul sur la ligne de départ…

Nous nous sommes donc donné rendez-vous la veille à Caen où je vais retirer mon dossard. Petit détour par le stand Accessoires Running, petit coucou à Julien au passage et direction la Rochambelle pour encourager les 20.000 femmes qui courent ou marchent pour la bonne cause. Toujours impressionnant cette vague rose, je ne pouvais pas rater ça !

Un dimanche sous le soleil

Le lendemain matin, 8h00, nous nous retrouvons tous les deux avec nos petites familles respectives au départ du semi. Le Pegasus Bridge, quel bel endroit pour démarrer. J’étais passé l’année dernière juste à côté pendant le marathon mais avec déjà 21km dans les jambes. Là je peux l’admirer et en profiter.

Nous décidons, Franck et moi de nous mettre derrière les meneurs 2h00 histoire d’avoir un rythme plutôt cool au vu de ma blessure et de la température déjà haute à cette heure… 21°C au thermomètre à 8h30, ça s’annonce chaud, même très chaud…

Après le petit échauffement que nous esquivons discrètement, le départ est donné et nous partons tranquillement (pensais-je !!!) pour une sortie de 21 kms…

La Pegasus

Les premiers kilomètres se passent sans aucun souci. Nous slalomons entre les coureurs, essayons de courir l’un à côté de l’autre mais il y a du monde, beaucoup de monde… Premier ravitaillement, je perds Franck qui se retrouve dans le flux de participants juste derrière moi. Il me rejoint sans forcer, il est à l’aise le bougre 🙂 De mon côté mon pied me fait souffrir dès le premier kilomètre mais tant pis, je ferais avec…

Le rythme est bon malgré tout. Nous suivons le meneur sans grande difficulté mais la chaleur est de plus en plus présente et nous devons faire attention à bien nous hydrater. Ravitaillements obligatoires et bouteille d’eau pour se rafraîchir la nuque.

8eme kilomètre, je me retrouve derrière un gros groupe et impossible de les doubler. Franck ne me voit pas et continue l’aventure seul. Il a bien raison, je vais plus l’handicaper qu’autre chose avec mon bobo et il part pour faire un temps.

Oh qu’il fait chaud

Je continue donc mon petit bonhomme de chemin seul en alternant les bouteilles d’eau sur la tête et les grandes rasades. Dès le 10eme kilomètre il y a déjà des gens en PLS le long de la route. Le Samu va avoir fort à faire avec plus de 70 interventions sur l’ensemble des courses si on en croit Ouest France. Je n’ai jamais vu une telle hécatombe sur semi. On voit plutôt ce genre de malaise sur marathon mais là, la chaleur fait beaucoup de mal et les abandons sont nombreux…

accessoires running la pegasus les courants de la liberte caen 2017

J’enchaîne les foulées, les meneurs prennent plusieurs bouteilles d’eau pour donner aux coureurs. Le 17ème kilomètre arrive, je sais que la course est faite, après c’est de la descente et c’est donc beaucoup plus cool… Je suis toujours dans les temps pour faire 2 heures comme je m’étais fixé et poursuis donc au même rythme.

Chrono tenu

Petite accélération sur les deux derniers kilomètres et 500m avant la ligne d’arrivée je vois un coureur en difficulté et m’arrête donc pour l’aider à la franchir. 50m avant celle-ci une de ses coéquipières veut l’aider à terminer. Je les laisse alors seuls et achève ces quelques mètres pour un chrono de 1h59’31 », pile dans les objectifs fixés.

Je rejoins Franck qui termine en 1h52’19 », super temps pour son second semi. Nous rejoignons nos familles après être passés par le ravitaillement final, ses produits du terroir et nos t-shirts de finishers.

Pour le fun, ma fille remet une médaille à Franck histoire de marquer ce semi. Il pourra au moins se rappeler de cette course marqué sous le signe de la chaleur.

Place à la récup

Au final, un très joli semi, mais difficile avec cette chaleur. Je n’aurais jamais pensé dire ça en Normandie. 4200 partants annoncés et seulement 3711 à l’arrivée. Le soleil a fait des victimes et je suis bien content de ne pas avoir fait le marathon. De plus, mon pied me fait souffrir après s’être refroidit… La décision est donc prise, repos pour quelques temps et forfait pour le semi des vikings dans deux semaines… Il faut que je me préserve pour la course Paris-Cabourg « The Run Trip » que je ferais les 8 et 9 juillet prochain avec la team Super Héros Family.

Une organisation vraiment très bien pour ces Courants de la Liberté ! Animations sympas au départ avec Appart Fitness qui a mis une super ambiance aussi bien sur le semi que sur la Rochambelle la veille.

Merci encore à Julien et Accessoires Running pour le dossard offert et rendez-vous peut-être pour un autre compte rendu sur une prochaine course 😉

Compte-rendu de course par Xavier Malochet.

Rédacteur d'un jour

Ils aiment courir, ils partagent leurs aventures et leurs conseils, ils sont rédacteurs d'un jour pour Accessoires Running.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire