Marathon Seine-Eure 2017 - La revanche de La Licorne - Le Blog Accessoires Running

Marathon Seine-Eure 2017 – La revanche de La Licorne

Il y a un an, je courais mon tout premier marathon, le Marathon Seine-Eure. Finisher mais dans une douleur horrible et en 4h43… L’envie de prendre ma revanche a été bien plus forte que la raison. Dimanche 15 octobre, j’ai donc pris le départ de ce même marathon après une année riche en runs longues distances.

marathon seine eure 2017 accessoires running

Un départ mouvementé

8h00 nous voila arrivés avec Fab qui m’accompagnera tout le long du parcours pour notre premier duo sur longue distance.

Rapidement, je me rends compte que j’ai oublié mon sac d’hydratation. Je suis désarçonnée ! Pas d’eau, pas de nutrition, pas de caméra et pas de téléphone… Je pars donc pour un marathon non connecté et il faudra que je me contente des ravitaillements alors qu’ils annoncent une chaleur de fou ! C’est bizarre comme on peut avoir des habitudes en course à pied qui peuvent nous perturber dans le cas d’un oubli !

Nous prenons la navette qui nous mène au départ. L’organisation de ce marathon est au top car, sur le même parcours, il est possible de courir un Ekiden. Les navettes emmènent donc chaque relayeur à son départ et les marathoniens au même départ que les premiers relayeurs… Il ne faut pas se tromper en montant dans l’une d’entre elles ! Un grand nombre de navettes sont mises en place car nous seront 950 marathoniens et 255 équipes d’Ekiden ! Un événement qui a bien grandit en peu de temps !

Je rencontre sur le départ : mon acolyte Jay, les Lapins Runners et beaucoup de personnes qui me suivent sur ma page Facebook. Nous rêvons ensemble, nous échangeons sur nos projets durant les 42 kilomètres à venir, nous prenons des photos et nous plaisantons ensemble… Un moment que j’apprécie beaucoup et qui me fait passer l’oubli de mon sac.

Je retrouve également sur le départ une association qui m’est chère : « Pour le sourire de Pierre » dont les membres se lancent sur leur premier marathon. Pierre a beaucoup de rêves. L’un d’entre eux est de parcourir les 42km d’un marathon dans son fauteuil, poussé par son père et encouragé par la team. Je leur souhaite bon courage et bonne chance. Je ne pourrais malheureusement pas les accompagner vu mon objectif.

Je pars dans l’idée de tenter un sub 4h, chaussée de mes FiveFingers, Corne sur la tête et tutu autour de la taille. Motivée à bloc !

Le début de notre ballade sur l’arc en ciel

9h30, le coup de feu est donné, il fait froid. Les corps ont du mal à s’échauffer et à trouver un rythme confortable. Nous ferons environ 8 kilomètres dans la campagne avec très peu d’ambiance ou de spectateurs. Je vois le meneur d’allure 4h devant moi. Il me servira de point de repère.

Dès le premier ravitaillement, on y trouve des petites bouteilles d’eau : je suis soulagée car je vais pouvoir en emporter avec moi !

marathon seine eure 2017 accessoires running

J’ai hâte d’être au 15ème kilomètre car j’ai de petites douleurs dans les jambes et j’ai du mal à trouver le rythme. Je sais qu’à partir du 15ème je suis en mode « licorne automatique ». Les douleurs s’effacent et les jambes avancent plus facilement… Enfin, normalement…

Je passe le semi en 2h00 pile ! Le rythme est bien réglé. Mais les douleurs sont encore là, la température est vite montée, il fait maintenant 27°C ! Nous avons beaucoup trop chaud. Je sens que ça va vite se compliquer… Surtout que les jambes me font encore mal…

Le deuxième semi, on en parle ?

La seconde partie de ce marathon est jolie car nous contournons les lacs de Poses, mais finalement elle est encore plus monotone que la première : des lignes droites à ne pas en finir, quasi aucun spectateur, et un paysage qui finalement devient insipide ! Finalement, je pense que je n’ai pas su profiter de cette jolie ballade à cause de la peine que j’avais à courir. Le mode « Licorne automatique » ne s’est pas enclenché.

Il y a des courses qui semblent plus faciles que d’autres. Ce marathon m’a fait souffrir l’an dernier, et il recommence cette année ! Je n’ai pas de crampes mais les muscles se tétanisent. Mes genoux lâchent, je manque de tomber à plusieurs reprises. Fab me soutien, me motive. Mon mental est là mais le corps ne suit plus. Nous ne sommes qu’au 28ème kilomètre… J’arrive cependant à maintenir un rythme qui me laisse espérer que le sub 4h est encore possible.

Puis c’est le ventre qui crie douleur, heureusement sur ce marathon il y a régulièrement des toilettes, ce qui est fort appréciable quand on est une nana ou quand on a des soucis gastriques…

Au 30ème kilomètre, je suis donc obligée de faire un arrêt technique. Il me fait perdre pas mal de temps, le sub 4h n’est plus envisageable. Fab trouve les mots pour me motiver : même si nous ne réalisons pas l’objectif, nous sommes encore sur des temps très corrects par rapport à mes 4 derniers marathons.

Au 34ème kilomètre, nous croisons Jay qui était parti comme une bombe. Il nous a impressionné. Nous le doublons en l’encourageant… mais 3 kilomètres plus tard, il nous rattrape. Mes jambes ne veulent plus avancer. Impossible de courir alors je marche un peu mais beaucoup trop à mon goût… Jay m’emmène avec lui en me dépassant. Je m’y accrocherais jusqu’au bout. Merci !

Nous voila au 40ème, je cherche le regain d’énergie que l’on peu avoir en fin de marathon et qui pourra m’aider à accélérer sur les 2km restant… mais il ne viendra pas, ces 2 derniers kilomètres n’en seront que plus longs. Je serais finisher ! À aucun moment l’idée d’abandonner ne m’est passée par la tête.

Revanche à demi prise sur ce marathon

Je termine ce marathon en 4h18 accompagnée de mon super binôme Fab.

C’était vraiment magique de courir notre premier grand arc en ciel ensemble. Il a fait mon assistance sur le Raid de l’Ultra-Marin en Juin et j’ai fait la sienne sur l’UT4M en Août. Aujourd’hui c’était notre premier vrai run en duo !

J’ai pris ma revanche sur Seine-Eure car je l’ai couru avec 25mn de moins au chrono. Mais j’ai une douce amertume… Il m’aura fait souffrir à nouveau encore énormément cette année.

marathon seine eure 2017 accessoires running

La Marathon Seine-Eure est réputé pour être un des marathons les plus roulant de France. Certes il est plat mais le gros manque d’ambiance, accompagné d’un paysage monotone et d’une forte chaleur en font à mes yeux un 42km compliqué à gérer.

La LiCoRnE est finisher de son 5ème marathon en un an ! Une première année qui en annonce une seconde encore plus magique…

Et surtout, quel plaisir de retrouver l’association « pour le sourire de Pierre » finisher de leur premier marathon. Pierre est marathonien. Son père et sa team ont été forts et lui ont fait réaliser son rêve.

La vie est un rêve, mais ne vous endormez pas, vivez là !

Compte-rendu par Aurélie Berthe alias Lilie Corne Rose

Rédacteur d'un jour

Ils aiment courir, ils partagent leurs aventures et leurs conseils, ils sont rédacteurs d'un jour pour Accessoires Running.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire