La Licorne sur le Marathon de la pointe de Barfleur

Samedi 27 Août, la Licorne se lance sur un marathon pas forcément prévu au programme, mais c’est une première édition, alors l’envie de vivre ce moment sera plus forte que la raison. Direction le Marathon de la pointe de Barfleur.

L’avant départ et ses rencontres magiques

J’arrive environ 45 minutes avant l’heure du départ, histoire de prendre un peu l’ambiance, et de profiter du bord de mer !

J’ai la chance d’avoir Fab et ses filles qui sont venus m’encourager avec de superbes pancartes en forme de licorne. Quelle magie lorsque des personnes qui me suivent sur Facebook m’interpellent, nous partageons ensemble quelques mots, prenons une photo ou deux et nous encourageons mutuellement. Un soutien pareil fait toujours du bien avant un marathon.

marathon de la pointe de barefleur accessoires running

Deuxième moment de magie, lorsque je croise des têtes connues qui sont aussi sur la ligne de départ : Jaytitou qui, rappelons le, avait fait le raid de l’Ultra marin avec moi en juin et son amie Laetitia, Ludovic qui court pour la sclérose en plaque, Gilles dit l’Arlequin, Philippe Thuret « Thepinkrunner » qui inaugurera sa nouvelle tenue rose et, pour terminer, sa femme Béatrice, finisher du Grand raid de l’Ultra marin. Nous prenons le temps de prendre quelques photos souvenir avant le coup de feu !

Départ et première boucle : la découverte !

9h30 pile, le départ est donné. Une ambiance de fête sur le bord de mer ! Même si finalement nous ne sommes pas nombreux sur le départ : 290 solos et 84 duos. Je me lance sur la première boucle de ce marathon, une boucle de 20 km.

C’était annoncé sur le site de l’événement : le parcours sera atypique ! En effet, après une petite dizaine de kilomètres, un bénévole m’indique une direction, me faisant sortir de la route pour emprunter un chemin longeant des champs. Quel bonheur ! Un véritable marathon esprit trail ! J’attaque donc la partie hors piste du parcours : chemins de terre, de cailloux et bord de mer donc sable ! J’en prends plein les yeux, les paysages sont magnifiques ! Barfleur fait partie des plus belles villes de France, je sais maintenant pourquoi !

marathon de la pointe de barefleur accessoires running

Mais, au bout de quelques kilomètres, j’en prends aussi plein les jambes ! Courir dans le sable est vraiment compliqué sur une telle distance. Ils ont pensé à mettre 300m de tapis pour nous soulager et, honnêtement, ils sont les bienvenus.
Au loin, on aperçoit le phare de Gatteville, toujours ce paysage magnifique, j’ai pris le temps de faire des photos au ravitaillement situé au pied de ce phare.

Je termine cette première boucle en 2h02.

Deuxième boucle : les corps souffrent !

De retour dans le centre ville de Barfleur, le public est bien présent et nous motive lors de notre passage.

C’est à cet endroit que le relais des duos se fait. Le mélange solo/duo est agréable, car la seconde boucle s’annonce compliquée. Se retrouver sur la route avec des personnes qui ont les jambes fraîches est vraiment entraînant.

Côté parcours, on fait un grosse boucle de 3 km dans la ville, on se croise avec les personnes qui sont plus en tête de course… elle  n’est vraiment pas agréable, et le paysage sans intérêt : le moral en prend un coup, alors je me projette sur les prochains kilomètres qui seront bien plus beaux !

Le soleil tape fort, il fait vraiment très chaud en Normandie ! Rapidement j’arrive de nouveau dans les fameux chemins de bord de mer. Nous sommes au 30ème kilomètre, je croise beaucoup de participants qui marchent. Ce marathon se déroule fin août, après les vacances et avant le début de saison, les coureurs sont donc moins bien entraînés que sur un marathon d’automne ou de printemps. C’est d’ailleurs mon cas et, en discutant avec les autres coureurs, c’est le cas de beaucoup d’entre-nous. Ça se voit !

marathon de la pointe de barefleur accessoires running

N’ayant aucun objectif, je décide de prendre le temps de faire quelques vidéos et photos, de marcher aussi un peu pour profiter de l’endroit. On passe de nouveau près des blockhaus de Néville sur Mer, et sur le chemin des Douaniers : au deuxième passage c’est toujours aussi magique.

Revoilà le phare, signe que le bitume est proche. Ça tombe bien car mes jambes me demandent un peu de repos, et toujours ce gros problème de cloques aux pieds ajoutés au sable qui est rentré dans les baskets : ça pique !

Je ferais les derniers kilomètres sur le bitume et sous le soleil au ralentit, mais je n’ai aucun doute sur le fait de le finir ! Je veux cette médaille de la première édition.

La délivrance

400 mètres avant l’arrivée, je retrouve Fab et ses filles. La plus grande se lance avec moi et nous passerons la ligne d’arrivée main dans la main en faisant le fameux saut de LiCoRnE. C’est cet instant que je viens chercher lorsque je participe à un marathon. La délivrance, la preuve de courage, le bonheur !

Je termine cette deuxième boucle en 2h25.

marathon de la pointe de barefleur accessoires running

Vous l’aurez compris le parcours de ce marathon n’est pas très roulant de par son esprit trail et son dénivelé d’environ 210m. Mais honnêtement, les paysages valent vraiment le coup d’aller se perdre sur ses 42,195 km en Normandie.

C’était une première édition réussie, une organisation cadrée, des bénévoles souriant, un parcours magnifique et une équipe de supporters au top !

A très bientôt pour de nouvelles aventures…

Compte-rendu par Aurélie Berthe alias Lilie Corne Rose

 

Rédacteur d'un jour

Ils aiment courir, ils partagent leurs aventures et leurs conseils, ils sont rédacteurs d'un jour pour Accessoires Running.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire