Nos conseils pour courir de nuit

L’automne est là, les jours raccourcissent, c’est pendant qu’il fait jour que nous sommes coincés au bureau, pas le choix, il va falloir courir de nuit ! L’occasion de partager avec vous quelques conseils pour profiter au mieux des sorties nocturnes.

Pourquoi courir la nuit ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, répondons déjà à cette question. Après tout, pourquoi courir quand il fait nuit au lieu de dormir ? Eh bien il y plusieurs réponses possibles !

Déjà, comme indiqué dans l’introduction de cet article, par « obligation ». Cela peut être principalement en Automne/Hiver alors que les jours sont plus courts et qu’il n’est pas possible d’avoir un créneau pour courir à la lumière du jour mais aussi à cause d’horaires de travail élargis, d’obligations familiales…

Mais courir la nuit peut aussi se faire par plaisir. Eh oui, sortir aux heures sombres permet entre autres de profiter d’un environnement plus calme (moins de circulation…), de redécouvrir ses parcours préférés ou encore d’être au frais en plein été.

Dans tous les cas, être seul dans l’obscurité a quelque chose de magique. Vos sens sont en éveil, vous êtes plus attentifs à ce qui vous entoure, vous ressentez mieux votre foulée, le temps passe différemment. Vous pouvez vous sentir empli d’un sentiment d’apaisement comme éprouver une légère peur. Courir dans le noir peut en effet ne pas être rassurant et avoir quelques amis motivés sera la meilleure solution pour y remédier.

Les conseils pour courir de nuit

Voir et être vu

C’est sans doute le conseil le plus important !

La nuit il fait noir et afin de voir où l’on pose ses pieds il faudra s’équiper d’une bonne lampe frontale. Avant de sortir pensez à vous assurer que piles ou batterie ne sont pas vides et/ou prenez en de rechange. Cet équipement permettra aussi de se faire remarquer un minimum par les automobilistes, motards, cyclistes, piétons et autres usagers de la route. En milieu urbain bien éclairé on pourra éventuellement s’en passer du moment que l’on respecte bien le point suivant à savoir : « être vu ».

conseils courir de nuit accessoires running

On optera pour des vêtements de couleurs claires ou fluos, idéalement avec des zones réfléchissantes. Ok la veste jaune fluo ou le gilet de sécurité c’est pas hyper sexy mais c’est efficace ! Et puis bon, on arrive à en trouver dans des coloris plus sobres quand même 🙂

Pour augmenter encore ses chances d’être vu, il existe des accessoires lumineux et réfléchissants qui s’ajoutent sur les vêtements, sacs, chaussures… Citons en exemples les Multilight, Magnetlight et Lightband de la marque WOWOW.

Se couvrir

On a vu qu’il fallait sortir ses tenues les plus colorées mais il faudra aussi souvent penser à ajouter quelques couches. De nuit les températures sont généralement plus basses et, hormis en été où nous recherchons cette fraîcheur, il faudra prévoir en conséquence.

Une veste coupe-vent sans manche sera idéale en mi-saison ou lors de sorties avec un léger vent. Pour faire face à des conditions plus difficiles, une veste imperméable et respirante est à recommander.  Une fois le froid bien installé il faudra aussi penser à protéger ses extrémités, c’est par là que se font les plus grosses pertes de chaleur. Gants, bonnets ou bandeaux seront vos alliés. Le bandeau multifonction est aussi un accessoire pratique pour se protéger la tête ou le cou.

conseils courir de nuit accessoires running

Nous garderons en tête le principe des 3 couches : une respirante (t-shirt technique), une isolante (veste technique) et une protectrice (veste coupe-vent/imperméable). A adapter en fonction de la météo 😉

Être vigilant

Dans l’obscurité vos yeux ne pourront discerner tous les dangers comme une voiture, un vélo ou encore une attaque de blaireaux (histoire vraie). Vous devrez alors redoubler d’attention mais aussi faire bon usage de votre ouïe. Courir en musique n’est donc pas l’idéal de nuit. En même temps profiter du calme n’est pas une idée déplaisante non ? Sinon il faudra lancer sa playlist à un niveau sonore ne coupant pas de l’environnement ou pourquoi pas se pencher sur un casque à conduction osseuse.

En partant du principe que vous y voyez moins bien, dites vous que c’est pareil pour les autres. Il faudra donc faire encore plus attention avant de traverser une rue par exemple. Aussi, n’hésitez pas à raccourcir votre foulée pour mieux appréhender les obstacles. Cela nous amène au conseil suivant.

Savoir où l’on va

Pour éviter les mauvaises surprises, l’idéal est de courir sur un parcours déjà repéré de jour. Aussi certains quartiers peuvent devenir moins bien fréquentés une fois la nuit tombée, pensez à les éviter. D’un autre côté cela peut faire un bon entraînement de vitesse 😀

conseils courir de nuit accessoires running

N’oubliez pas votre téléphone portable. Il vous permettra, dans la plupart des cas, d’avoir à disposition un éclairage de secours avec sa fonction lampe torche mais surtout d’appeler des secours en cas de problème. Mauvaise rencontre ou blessure, on ne sait jamais !

Même si l’idée est tentante, on évitera de se lancer à pleine vitesse dans l’exploration d’une forêt à la seule lueur de sa frontale et sans la moindre trace de réseau.

Ne reste qu’à apprécier

Avec ces quelques conseils vous allez pouvoir découvrir les joies des sorties nocturnes et peut être en devenir un véritable adepte. Il est même possible que vous souhaitiez profiter de cette ambiance particulière avec un dossard ?

De nombreuses courses de nuit sont organisées dont l’une des plus connues est sans doute La Saintélyon. Sur Ultra-trail vous serez souvent amené à passer la nuit dehors. Bien sûr pas besoin de se lancer sur si long. Vous trouverez facilement des 10 kilomètres ou trails courts proches de chez vous 😉

conseils courir de nuit accessoires running

Pour tout ce qui est d’être vu, c’est aussi valable en cas de mauvaises conditions météo telles que : brouillard, pluie ou neige.

Alors, prêt à sortir dans le noir ? Déjà amateur ? D’autres conseils ? Dites-nous tout !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire